bruit et santé
0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 41 Secondes

Le saviez-vous, il existe des seuils limites d’exposition au bruit. Selon l’OMS, ces derniers ne doivent pas dépasser 68 décibels. Au-delà de cette limite, le bruit peut présenter des risques pour la santé. Voisinage bruyant, transport (routier, aérien, ferroviaire), etc. nombreux sont les sources de pollution sonore. Mais selon un rapport de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), c’est le trafic routier qui est le premier à pointer du doigt quand il s’agit de pollution sonore. Dans cet article, on va parler des impacts du bruit des transports sur la santé.

Quels sont les impacts du bruit des transports sur la santé ?

Les impacts de la pollution sonore sur la santé sont indéniables. Selon de nombreuses études, cette dernière a un coût social très important. En France, près de 25 millions de personnes souffrent de la pollution sonore. Et un rapport de l’AEE (Agence Européenne pour l’Environnement) a indiqué que cette dernière touche 20% de la population européenne. Comme cité ci-haut, les transports sont les premiers responsables de la pollution sonore. Or, elle constitue un véritable risque pour la santé. Outre l’audition (surdité, hyperacousie…), l’espérance de vie peut aussi être impactée par la pollution sonore. Elle peut également impacter la vie sociale, engendrer des troubles du sommeil, provoquer de l’anxiété… Parfois même, trop de bruit peut avoir des impacts néfastes sur la santé mentale. Il faut noter que les risques restent les mêmes pour les enfants, les séniors, les personnes qui souffrent de déficiences auditives ou encore les travailleurs. Autrement dit, ce n’est pas seulement la santé au travail qui peut être impactée par la pollution sonore. Elle peut aussi dégrader la qualité de vie à la maison, etc. Maintenant, la question est de savoir pourquoi le bruit peut rendre malade. On en parle dans le paragraphe qui suit.

Comment le bruit peut-il rendre malade ?

bruit des transports
Crédits : Pixabay

Le bruit ne dérange pas seulement, il peut aussi stresser, fatiguer et diminuer les performances cognitives. Et selon les professionnels de la santé, ce sont les nuisances sonores nocturnes qui ont le plus d’impact sur la santé. Selon le Dr Christine Poncet-Wallet, Chef de service ORL CRIC (Centre de Réglage des Implants Cochléaires) : l’exposition au bruit retarde tous les stades du sommeil et rend celui-ci moins réparateur. Cela joue aussi sur les sécrétions hormonales : quand on est réveillé la nuit, notre organisme sécrète des hormones du stress. Elle a précisé que la nuit, on ne peut pas s’habituer au bruit. Et cela peut créer des micro-éveils qui nuisent à la qualité du sommeil. Pour se protéger du bruit, il est conseillé d’utiliser des bouchons d’oreilles en guise de protection. Si la pollution sonore atteint 85 décibels, elles sont fortement recommandées. Quelle que soit la nature du bruit, les effets sur la santé sont inquiétants : troubles du sommeil, maladies cardiovasculaires, problèmes d’audition, baisse de performance, dépression, baisse de concentration, etc. Il est donc important de prendre des mesures pour ne pas s’exposer longtemps à des bruits qui dépassent le seuil annoncé par l’OMS.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.