maison autonome
0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 48 Secondes

Pour des raisons économiques et écologiques, bon nombre de Français rêvent de vivre dans une maison autonome. Même si on entend parler de plus en plus de ce type de logement, beaucoup de gens ne savent pas ce que c’est exactement. Si vous avez un projet de faire construire une habitation ou de rénover votre logement, pour être plus respectueux de notre planète, découvrez la maison autonome, car elle pourrait vous intéresser.

Qu’est-ce que l’on entend vraiment par maison autonome ?

maison autonome
Crédits : Pixabay

On parle de maison autonome quand le logement ne dépend pas des fournisseurs nationaux d’électricité, d’eau potable et de gaz afin de fonctionner et de répondre aux besoins énergétiques de ses occupants. En clair, l’habitation produit elle-même l’énergie nécessaire à son fonctionnement grâce à des techniques de production d’énergies locales. Écologique, la maison autonome ou autosuffisante utilise les ressources renouvelables pour le chauffage et pour l’électricité. Toutefois, pour arriver à cela, il faut qu’elle possède des installations spécifiques. En optant pour une maison autonome, les avantages sont nombreux. On réduit notre empreinte environnementale, car c’est une construction autosuffisante avec un faible impact sur l’environnement. On est aussi indépendant du réseau donc, on n’est pas touché en cas de pannes. Et encore, on fait des économies sur les factures.

La production d’énergie dans une maison autonome

  • L’électricité: Pour produire de l’électricité, la maison autonome peut avoir recours à des panneaux photovoltaïques se servant de l’énergie du soleil. L’utilisation de l’éolienne domestique est également possible en profitant de la force du vent. Sinon, elle a recours à une turbine hydroélectrique. L’énergie est fournie par l’eau, mais à condition d’avoir à proximité une source d’eau comme un cours d’eau.
  • La chaleur: Pour chauffer la maison autonome, le bois est privilégié. On peut utiliser une chaudière à granulés de bois fonctionnant comme une chaudière à fioul. Elle chauffe le logement tout en produisant l’eau chaude sanitaire. Parmi les autres solutions, notons le poêle à bois à accumulation et poêle à granulés hydro. Précisons également la pompe à chaleur puisant les calories dans l’eau, dans l’air et dans le sol afin de restituer la chaleur par le biais des émetteurs comme les radiateurs et le plancher chauffant.
  • L’eau: Pour l’autonomie en eau potable, la première solution est l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie. La seconde solution est le fait de construire un ouvrage de captage des eaux souterraines comme un puits. Quoi qu’il en soit, afin que l’eau soit potable, il fait la filtrer et la stériliser. À noter qu’il y a des réglementations quant à la récupération de l’eau de pluie.

Que vous alliez construire ou rénover, sachez qu’avoir une maison autonome est cher, mais heureusement, il existe des aides financières fournies par l’État et d’autres organismes. Il y a par exemple les aides Anah 2022, le chèque énergie, la TVA à taux 5,5 %, le programme MaPrimeRénov’… Pour information, l’installation de panneaux solaires est subventionnée par l’État avec la prime d’autoconsommation et le rachat d’électricité non consommée. Les aides obtenues se calculent suivant la puissance des panneaux.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.