0 0
Temps de lecture :3 Minutes, 36 Secondes

MFA est l’abréviation de “Made for Adsense”. Un site Web MFA est créé spécifiquement par un webmaster pour tirer parti du programme publicitaire Google AdSense, et ce, sans créer de contenu pertinent pour les internautes.

Parfois, la MFA est appelée MFT (Made for Thunes) par les référenceurs francophones, un terme sarcastique.

MFA et référencement naturel

La règle de base est de créer un site web qui se positionne sur une requête précise dont la concurrence est faible.

Grâce à des techniques de référencement naturel, le site MFA pourra obtenir gratuitement un trafic de qualité.

Cette audience va alors sur un site Web où les publicités Adsense sont omniprésentes. Il faut rappeler que lors de l’achat de média en ligne, la publicité Adsense est directement liée à la recherche déjà effectuée par l’internaute. Afin de mieux comprendre le fonctionnement, voir le site article-sponsorise.com

Comment fonctionne un MFA ?

La première chose qu’un webmaster fait après avoir choisi une thématique rentable et créé son MFA est de mettre en œuvre certaines activités de référencement pour générer un peu de trafic.

Pour cela, les stratégies Black Hat SEO (scraping, content spinning, keyword stuffing) sont utilisées pour créer un peu de contenu et manipuler l’algorithme des moteurs de recherche.

Il peut également créer du contenu dupliqué. Ensuite, des annonces seront diffusées en masse pour toute le site. Elle y resteront tant que le site sera en ligne.

De ce fait, chaque fois qu’un utilisateur clique sur une bannière ou un lien publicitaire, Google paie l’éditeur du site Web. Il est important de noter que les sites Made For AdSense ne sont pas vraiment rentables individuellement. Mais si une personne en a des centaines, elle peut générer beaucoup d’argent.

Certains propriétaires de MFA font de la publicité pour leurs sites Web sur la première page de Google en investissant dans des campagnes Adwords. Cela leur donne plus de visibilité et donc des revenus potentiellement plus élevés.

 

Les MFA : tous pourris ?

Bien que la description ci-dessus soit à priori peu flatteuse pour les propriétaires de ces sites, il est important de faire la distinction entre les différents types de MFA.

Les MFA parasites

Ce sont des pages de mauvaise qualité générées par des robots. Ils se caractérisent par le fait que leur contenu est souvent incompréhensible pour les humains.

Ils n’apportent rien aux internautes et parviennent parfois à tromper les bots des moteurs de recherche : des parasites que Google s’emploie (ou devrait s’efforcer) à éliminer grâce à des filtres comme Panda.

Malgré cela, certains webmasters parviennent à respecter ce principe, en multipliant (par centaines ou par milliers) ce type de site Web.

Les MFA discutables

Créer un site éditorial de qualité et gagner de l’argent avec la publicité Adwords n’est pas du tout un crime, c’est même un modèle économique pour de nombreux sites. Peut-on alors parler du MFA ? C’est à vous d’en juger !

Les sites MFA sont de plus en plus rares

En raison des nombreux exploits liés à des contenus qui n’existent pas sur les sites MFA, ces sites ont été détectés et bloqués par les algorithmes des moteurs de recherche, notamment Google Panda.

Les informations fournies par le site Web MFA ne sont pas pertinentes pour les internautes car leur objectif est uniquement d’obtenir des clics sur les publicités Adsense.

À quoi servent les sites MFA ?

Les sites Web MFA sont utilisés pour attirer les internautes avec un contenu pauvre et sans intérêt, voire un contenu trompeur pour les encourager à cliquer sur les liens d’annonceurs inscrits sur Google AdSense.

Contrairement à d’autres plateformes qui génèrent des revenus en échange d’un service ou d’un produit, les MFA n’offrent rien. Ce sont des domaines de spam monétisées.

En outre, certaines MFA font partie de stratégies de liens, et sont utilisées pour créer des backlinks vers d’autres sites Web afin de manipuler les résultats de recherche.

Qu’en pense Google ?

Les conditions d’utilisation d’AdSense stipulent clairement que toute utilisation abusive du programme publicitaire est interdite. Mais c’est exactement ce que font les sites MFA.

Google n’approuve donc pas ces sites ! La société basée en Californie a également pris plusieurs mesures à ses sites Web, qui violent également les directives de référencement SEO. Depuis son entrée à l’algorithme de Google, le filtre Panda surveille et pénalise en permanence les plateformes de type MFA.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.